Matinale du SIGERLy : pour des écoles plus “performantes” !

Ecole maternelle des Bonnières à Communay (isolation par l’extérieur)

Rendez-vous le 21 novembre 2018 dès 8h à l’amphithéâtre des Brosses à Communay

Cette fois-ci, c’est au tour des groupes scolaires et de leur réhabilitation “performante” d’être au cœur des débats.  A cette occasion, le SIGERLy s’est associé à VAD (Ville et Aménagement durable) pour mettre en place une revue de projets dédiée suivie de la visite de l’école maternelle de Communay, récemment rénovée.

Ce format repose sur un mode participatif entre les acteurs des projets, le comité technique (composé d’experts) et la salle dont l’objectif vise à améliorer les pratiques et contribuer à une culture commune en matière de construction durable.

Vers des écoles plus “performantes”

Pour toutes les communes, les écoles sont des bâtiments “d’exception”  : empreints d’une dimension affective intergénérationnelle et citoyenne symbolique, ces lieux d’apprentissage incarnent aussi une richesse patrimoniale à préserver. Souvent qualifiées de « passoires énergétiques », ces bâtiments demandent des coûts d’entretien importants qui pèsent sur les budgets communaux. En effet, l’énergie est l’un des postes les plus onéreux au sein des établissements scolaires.

L’enjeu est aussi double : réaliser des économies d’énergie tout en améliorant le confort des élèves quelque soit la saison et veiller à la qualité de l’air. Par la même, une rénovation performante permettrait aussi d’améliorer le confort acoustique et visuel des écoles.

C’est pour inciter et accompagner les communes désireuses de rénover leur groupe scolaire que le SIGERLy, a souhaité organiser ce temps d’échanges sur la rénovation performante des bâtiments scolaires à travers l’analyse de 3 projets :

  • deux terminés (écoles maternelles de Couzon au Mont d’Or et Communay)
  • et le troisième en cours de conception (groupe scolaire de Rillieux la Pape).

Jusqu’où aller en matière de performance et d’exigences ? Quels avantages et quels inconvénients à réhabiliter ? Quel coût ? Intégrer ou pas des énergies renouvelables ? Quels financements mobilisables ?  Quels résultats ? Quelle place donner à l’usager – en l’occurrence, ici,  les élèves et l’équipe pédagogique – dans un programme de réhabilitation ?…   Telles sont les principales questions qui seront abordées au cours cette demi-journée.

Sur ce dernier point, un projet de rénovation performante peut être aussi un moyen de « montrer l’exemple » : les élèves mais aussi leurs parents peuvent se rendre compte des bienfaits de la rénovation énergétique (et des usages qu’elle initie), et, pourquoi pas, s’en inspirer dans leur propre domicile !

Pour participer

Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 14 novembre dans la limite des places disponibles.