Dans les coulisses du SIGERLy – Interview de Laure, DGS

Laure Directrice des services du SIGERLy
Laure – Directrice générale des services du SIGERLy 

Tous les mois, nous interrogeons un agent du SIGERly sur son métier. Dans ce contexte particulier, nous avons décidé d’interroger Laure Chretin-rochette, véritable chef d’orchestre du SIGERly, sur sa gestion de la crise sanitaire. 

Pouvez-vous vous présenter, quel est votre poste au SIGERLy ?

Je suis directrice générale des services. A ce titre, je suis chargée de décliner le projet des élus au sein des services et de coordonner l’ensemble des actions menées, tant au plan administratif que technique et financier.

Pouvez-vous nous expliquer comment avez-vous géré la situation ?

Il y a d’abord eu la mise en place d’une veille, en collaboration avec les ressources humaines, avec pour premier objectif  de protéger les agents. Nous avons tout de suite diffusé les affichettes dans les services pour rappeler les gestes barrières et placé certains agents en télétravail à 100%, avant la mise en place du confinement.

Nous avions également débuté une réflexion en réunion de direction avec les responsables sur un éventuel plan de continuité des activités. 

Lorsque le confinement s’est matérialisé, nous avons enclenché le plan de continuité des activités, service par service et généralisé le télétravail à tous les agents. Une présence de 2h par semaine est assurée par 10 agents référents, choisis parce qu’ils ont la possibilité de se déplacer avec le moins de risques possibles (pas de transports en commun) et qu’ils peuvent traiter les quelques dossiers et documents non numériques. Ils se rendent sur site sur des jours et horaires fixes pour qu’il n’y ait aucune interaction et risque de contagion avec d’autres collègues tout en informant leur n+1 de leur arrivée et départ du site, par sécurité.

L’ensemble de nos partenaires professionnels a été informé et nous avons également adapté notre communication sur les réseaux.

Comment avez-vous adapté vos missions ? Quels sont les grands changements ?

Bien entendu il y’a eu des adaptations. Par exemple, les chantiers de dissimulation des réseaux ont été arrêtés et mis en sécurité. La maintenance du parc d’éclairage public est pour le moment limitée au traitement des pannes importantes et aux mises en sécurité. Toutes les missions de « prestations intellectuelles » sont maintenues et réalisées à distance.

Me concernant, j’ai tenu à maintenir tous les points (rendez-vous, réunions) qui se déroulent désormais par visioconférences. Mon objectif est de maintenir le lien avec les collègues, les équipes. L’écrit est bien sûr plus présent puisqu’à défaut de se déplacer pour discuter rapidement un dossier, je privilégie le mail lorsqu’aucune réunion n’a été préprogrammée.

En cette période particulière, chacun(e) adapte ses journées de travail à ses contraintes personnelles. Moi-même, j’ai deux jeunes enfants, aussi, nous faisons tous preuve de bienveillance et de compréhension quant à l’organisation des uns et des autres.  

Parallèlement au maintien des activités, je commence déjà à réfléchir avec mes collaborateurs à l’après, à une reprise partielle des activités. Mon premier rôle, c’est d’anticiper !

Qu’allez-vous retenir pour la suite ?

Qu’en temps de crise, les agents sont capables de faire preuve d’une adaptation extraordinaire ! Du jour au lendemain, dans un contexte anxiogène, on leur demande de continuer de travailler, depuis leur domicile, certain(es) avec charge de famille ou dans des conditions d’espaces ou de matériels bureautiques parfois inadaptés. Malgré ces conditions, ils font preuve d’une implication et d’une motivation exceptionnelle.

Cette gestion de crise me confirme qu’une de mes principales fonctions est d’avoir une vision, claire et partagée avec les élus  : quel sera le SIGERLy de demain ? Comment nous le voyons à 5 ans ?  

Par exemple, si le service informatique a réussi à doter les agents non équipés des solutions requises en moins de 48h pour faire face à une généralisation soudaine du télétravail, c’est parce que nous avions anticipé, commencé à déployer des outils de dématérialisation. Nous avions passé un règlement intérieur du télétravail en comité technique en février pour une mise en œuvre au 1er avril 2020 ! Tout n’était pas terminé mais cela confirme bien que cette capacité d’anticipation nous rend proactifs et efficaces.   

Le petit mot de la fin

On reproche trop souvent à l’administration son cadre, son carcan, sa lenteur. 

shake mains éloignéesJe crois que cette crise démontre que le service public sait se montrer à la hauteur des enjeux, qu’il est beaucoup plus agile qu’on ne le pense, qu’il peut même être créatif et innover en moins de 48h. Peut-être que cette crise nous permettra d’aller vers une administration plus libérée pour le bien-être des agents et des usagers !

Enfin, il est difficile de terminer sans un grand remerciement à l’ensemble des agents du SIGERLy, sans qui rien n’est possible. Au Président aussi, qui fait preuve de beaucoup de compréhension dans nos organisations de travail.

 J’ai une pensée aussi pour nos partenaires historiques, GrDF et ENEDIS, qui s’adaptent et continuent d’œuvrer  quotidiennement pour maintenir un haut niveau de qualité de service en matière de distribution de gaz et d’électricité auprès des habitants.

Bon courage et merci à tous !