Dans les coulisses du SIGERLy – Interview de Jérôme

Interview Jérôme
Interview de Jérôme –  chargé de projets informatiques et délégué à la protection des données au sein du service informatique.
Crédit photo : David Venier

Tous les mois, nous interrogeons une personne du SIGERly sur son métier. Dans ce contexte particulier, nous avons décidé d’interroger Jérôme Bodri, chargé de projets informatiques sur la mise en place des outils qui ont permis à tous les agents du SIGERLy de continuer à exercer leurs missions à distance. 

Quelle est ta mission au SIGERLy ?

Je suis chargé de projets informatiques et délégué à la protection des données.

Ma mission est de piloter, au sein de tous les services du SIGERLy, les différents projets en lien avec l’informatique. Je suis en quelque sorte un chef d’orchestre qui fait converger les besoins, les idées, les techniques et les ressources au sein du syndicat.RGPD

J’aide également  les différents services à traiter les données personnelles dont ils ont besoin dans le respect du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD).

Le COVID19 a chamboulé toute l’organisation du SIGERLy en instaurant le télétravail massivement, comment as-tu géré la situation ?

C’est grâce au travail d’équipe du service informatique que nous avons pu répondre à l’urgence.

Le SIGERLy avait déjà finalisé la mise en en place du télétravail avec une date effective au 1er mai. Nous avions déjà bien avancé sur ce sujet (prérequis techniques, outils, mise en place de  connexions sécurisées sur le réseau…). Le covid-19 a donc accéléré sa mise en place au 17 mars au lieu du 1er mai.

Nous avons dû être très réactifs et rassembler rapidement toutes les ressources matérielles du SIGERLy afin de permettre aux agents de télétravailler de manière optimale. Nous nous sommes adaptés avec le temps et les ressources dont nous disposions. L’accompagnement des agents a été un point très important car tous n’ont pas la même culture numérique ou connaissance des outils informatiques.

télétravailTous les agents du SIGERLy ont compris l’urgence de la mise en place du télétravail. En fonction des besoins, nous avons installé des tunnels sécurisés afin de permettre une connexion sécurisée au réseau depuis tous les ordinateurs. Tous ont pu se connecter et travailler à distance rapidement. Nous avons procédé à des ajustements par la suite comme la mise en place de réunions en visioconférence et un accompagnement dans le réglage de certains paramètres (micros, cameras…) ou bugs. Au bout de 3-4 jours l’ensemble des agents du syndicat ont pu télétravailler de manière stable.

Comment as-tu adapté tes missions ? Quels ont été les changements ?

Ce ne sont pas tant mes missions qui ont changé mais la façon de les mener à bien.

Le SIGERLy est un syndicat à taille humaine, je privilégie les échanges en face à face lorsqu’il y a des questions ou des problèmes, plutôt que les mails. Le confinement et le télétravail ont impliqué une virtualisation des échanges et des relations humaines, au détriment de l’aspect de proximité. Nous avons toutefois réussi à garder le lien en développant les visioconférences et les points téléphoniques.

comité visioconférencePour finir, j’ai dû adapter mon planning et me concentrer sur les points urgents pour maintenir le bon fonctionnement global du SIGERLy comme notamment la mise en place des comités à distance,  impératifs à la vie du syndicat.

Que vas-tu retenir pour la suite ?

Globalement que l’avenir est assez imprévisible, il est difficile de se projeter. La crise liée au COVID a prouvé que les technologies, les besoins et l’environnement changent très rapidement. C’est ce qu’explique le principe du VUCA (Volatilité, Incertitude, Complexité et Ambiguïté) concept crée initialement par l’armée américaine. La crise actuelle a mis ces 4 points en évidence et a permis de montrer qu’il n’est pas possible de tout prévoir. Il est donc nécessaire de trouver des solutions, des fonctionnements plus souples permettant de s’adapter aux différentes situations, aux changements de stratégie et aux nouvelles technologies qui pourront apparaître.

Pour tous les projets futurs du SIGERLy, je souhaite adopter ce point de vue et apporter de l’agilité dans les réponses et les propositions d’outils que nous pourrons mettre en œuvre collectivement.

Trois mots pour décrire

Le SIGERLy c’est : le Syndicat de Gestion des Energies de la Région Lyonnaise.

Pour reprendre le premier mot : Syndicat.

Pour moi, un syndicat c’est un rassemblement de personnes qui ont le même intérêt et c’est ce que j’ai retrouvé au SIGERLy :  des personnes impliquées dans la mise en place de leurs missions.

Pour reprendre le deuxième mot : Gestion.

En intégrant le SIGERLy, j’ai découvert des nouvelles compétences dans des domaines différents. Le travail réalisé n’est pas seulement de la gestion mais aussi un accompagnement, apportant des propositions fortes aux communes afin qu’elles puissent améliorer leur efficacité énergétique. Comme diraient mes filles : « T’inquiète, Le SIGERLy,  il gère ».

Le troisième mot c’est : Energie.

De l’énergie, les agents du SIGERLy en ont à revendre. Ils sont tous motivés, débordent d’énergie et ils ont pleins d’idées pour mettre en œuvre leurs missions.