Bron : retour sur la conférence et le comité du SIGERLy

Mercredi 1er février 2012, la commune de Bron a accueilli, au salon d’honneur de l’hôtel de ville, le SIGERLy dès 17h00 pour la conférence, suivie à 18h30 du comité.

Au programme de cette conférence, la présentation du SIG éclairage public, un nouvel outil interactif de proximité entre le SIGERLy et les communes qui sera en ligne prochainement. Véronique Greffier, responsable du service éclairage public a présenté la démarche, l’intérêt et les grands principes de fonctionnement de cet applicatif puis Anthony Bresson, cartographe en charge du projet, en a fait une démonstration en direct. 

Cliquez ICI pour télécharger le support de la conférence

Au cours du comité réunissant les délégués, a été adopté le bulletin n°151 de l’Assemblée du 7 décembre 2011, puis ont été présentés le compte-rendu d’activités du Président, les différentes décisions prises par le Président et le Bureau, le débat d’orientation budgétaire (DOB) 2012 et l’état annuel des travaux de la CCSPL (commission consultative des services publics locaux) pour l’exercice 2011. Enfin, a été votée la délibération sur les contributions 2012 des communes.

Avant de présenter le DOB, le Président Pierre Abadie a fait état de l’avenir du SIGERLy, sur celui souhaité par la Préfecture et par le Grand Lyon, ainsi que sur les démarches entreprises par le syndicat pour faire face à cette situation (un recours gracieux sera lancé sur l’arrêté mi-février 2012).

Pierre Abadie a souligné que des étapes ont été non seulement brûlées pour aboutir à la décision de dissoudre le SIGERLy mais que cela s’est fait sans concertation des parties prenantes. Suite à la dernière rencontre avec le Préfet, ce dernier a précisé que « l’arrêté n’était qu’une présentation du schéma dans lequel il souhaite que le SIGERLy s’inscrive ».

Par conséquent, si les groupes de travail mis en place entre la ville de Lyon, le Grand Lyon et le SIGERLy n’aboutissent pas à un accord d’ici fin juin 2012, le Préfet s’engage à ne pas prendre de notification pour la dissolution du syndicat. Néanmoins, selon la loi, malgré un avis défavorable du SIGERLy et un désaccord des communes membres, ce dernier peut passer outre après la phase de mise en œuvre du schéma, et ce, entre janvier et juin 2013 !

C’est donc avec inquiétude, solidarité et intérêt que l’assemblée a écouté les propos, plutôt rassurants, du Président. Le syndicat est soutenu par ses délégués, conscients de ce que les communes peuvent perdre si une telle décision est prise, comme en témoigne Pierre-Alain Millet, délégué de la commune de Vénissieux :

« Au-delà de ce qui a été dit sur les réalisations, on a un fonctionnement d’un syndicat intercommunal, dans lequel nos communes décident. Elles font ou ne font pas tel ou tel chantier. Il y a transparence des dépenses et des recettes. Et nos communes, au rythme qu’elles décident, accélèrent ou ralentissent, et on en voit l’effet sur la fiscalité induite pour nos contribuables. […] on voit bien que c’est un peu plus compliqué dans le contexte du Grand Lyon. »

La maire de Bron, Annie Guillemot, nous a également fait part, non sans une pointe d’humour, de son soutien au syndicat en ouverture de ce comité :

« Aujourd’hui, je suis vraiment ravie d’accueillir ici le SIGERLy, sachant que nous sommes dans la salle des mariages, et j’ai cru comprendre que le Préfet voulait que l’on divorce… (Rires). J’ai l’impression qu’il n’y a pas de consentement mutuel. Ici ce n’est pas la salle des divorces mais la salle des mariages, donc j’espère que l’on va rester marié ensemble… » . Elle a également précisé que la commune de Bron a « délibéré, comme l’ensemble des villes adhérentes, pour qu’il y ait un groupe de travail » et « espère que ce groupe de travail permettra au Préfet de la région Rhône-Alpes, Préfet du Rhône, de revenir sur cette décision de dissoudre le SIGERLy, auquel nous tenons à Bron, comme dans l’ensemble de nos communes ».