Sécurité sur les chantiers : protéger les usagers et le personnel, une priorité

Les grillages « avertisseur » permettent la détection des réseaux souterrains et la protection de ceux-ci contre les manœuvres des engins de chantiers pendant les travaux. Chaque couleur identifie le réseau protégé : rouge pour les réseaux électriques et d’éclairage, vert pour les télécoms et blanc pour les feux tricolores et SFR.

Les chantiers sur les voiries, de dissimulation des réseaux ou d’éclairage public, sont par leur nature des chantiers à risque. Le dernier incident relaté sur un chantier SIGERLy à Mions en témoigne. Des tranchées sont creusées à proximité de lignes électriques, de canalisations de gaz, de réseaux de télécommunication et d’éclairage public… Garant de la sécurité des tiers, le SIGERLy vous explique.

Pour lutter contre les accidents, le SIGERLy suit, pour chaque projet, une méthodologie précise conformément au code de l’environnement, qui intègre désormais le décret communément appelé « décret DT-DICT ». Il mène régulièrement des actions auprès de ses agents, maitres d’œuvre et entreprises.

Géo-référencement systématique des réseaux

Le repérage des réseaux souterrains existants est réalisé systématiquement au préalable de chaque chantier. Des investigations complémentaires sont menées, les réseaux sensibles et non-sensibles identifiés et marqués au sol. Cette cartographie affinée est intégrée au projet, permettant d’ajuster en conséquence l’implantation des tranchées.

Les travaux ne peuvent pas commencer sans une visite sur le terrain du maître d’ouvrage, le SIGERLy, attestant la conformité du marquage de ces réseaux. Un procès-verbal « marquage/piquetage » est signé avec l’entreprise qui a la responsabilité de les garder visibles toute la durée du chantier.

Plus en retrait pendant la phase « réalisation », le syndicat contrôle néanmoins les entreprises intervenantes. Il s’assure de la sécurité sur place (signalisations, port des équipements de protection individuelle pour les ouvriers, matérialisation des zones de circulation et d’intervention…) et veille au choix approprié des techniques de terrassement, dite « douces » qui évitent l’endommagement des réseaux (aspiratrice, pioches à air).

L’AIPR : une attestation obligatoire

Chaque technicien du SIGERLy et personnel œuvrant sur les chantiers est titulaire de l’AIPR, attestation obligatoire pour toute intervention à proximité des réseaux aériens ou enterrés, certifiée par un examen.

Le respect de la réglementation est une priorité pour le SIGERLy qui veille à une sécurité optimale sur ses chantiers.

Depuis 2012, le SIGERLy est membre actif de l’observatoire régional DT-DICT sur la sécurité des chantiers et accidents du travail à proximité des réseaux, conduit par la FRTP, fédération régionale des travaux publics.  Elle rassemble les principaux gestionnaires de réseaux, les fédérations d’entreprises de travaux publics, maitres d’œuvre et maitres d’ouvrages dont le SIGERLy est l’un des représentants.