Qu’est-ce que le biométhane ?

Production de biogaz

À partir du 1er août 2020, le SIGERLy proposera à ses membres un nouveau marché groupé d’achat de gaz avec un lot spécifique intégrant du biométhane pour l’alimentation des bâtiments publics. Pratique encore peu répandue chez les acheteurs publics, le SIGERLy accompagne ses adhérents face aux enjeux énergétiques croissants.

Qu’est-ce que le biogaz et le biométhane ?

Le Biogaz et le biométhane sont des énergies renouvelables faiblement émettrices en CO2, c’est-à-dire qu’elles permettent de réduire les émissions de gaz à effet de serre.

@Ecosources.info

Le biogaz (composé principalement de CO2 et de méthane) est produit à partir d’un processus naturel de fermentation, qui se déroule lors de la dégradation de matières organiques animales et/ou végétales : on parle de « méthanisation ». Le biogaz peut être utilisé tel quel dans une turbine à gaz pour la production de chaleur et d’électricité.

Lorsqu’il est épuré pour être uniquement composé de méthane, le biogaz devient du biométhane, qui peut alors être injecté dans les réseaux de gaz naturel.

Le biométhane représente une étape clé pour la transition écologique. Les déchets pouvant être valorisés par la méthanisation sont variés et peuvent provenir aussi bien de l’agriculture que de l’industrie. Il peut également s’agir de déchets ménagers ou issus des collectivités (cantines, restaurants d’entreprises…) tels que les épluchures de légumes par exemple.

Pourquoi produit-on du biométhane en France ?

La production de biométhane et son injection dans le réseau de gaz naturel vise à réduire l’utilisation des énergies fossiles, ainsi que les émissions de CO2 associées… tout en augmentant l’indépendance énergétique de la France.

La Loi de transition énergétique pour la croissante verte prévoit d’ailleurs un objectif de 10% de biométhane dans les réseaux de gaz français d’ici 2030. En 2018, avec 76 sites de production, 0,15% du gaz consommé en France était d’origine renouvelable.

Selon une étude de l’ADEME publiée en janvier 2018, la France dispose d’un potentiel de production de gaz renouvelables qui pourrait couvrir la totalité de ses besoins en 2050.

Sur le territoire du SIGERLy, la station d’épuration de la Feyssine est pour l’instant la première et l’unique centrale de production de biométhane en fonctionnement.

A quoi correspond un achat de gaz d’origine renouvelable ?

réseaux-gazDans le réseau de gaz, après injection, il est impossible de distinguer quelles sont les molécules de biométhane des molécules de gaz fossile. Un mécanisme de traçabilité a donc été créé pour faire cette distinction : les garanties d’origines (GO). Il s’agit du seul mécanisme légal permettant une traçabilité de l’énergie renouvelable dans les réseaux (idem pour l’électricité) et qui constitue un mode de preuve robuste recevable par l’acheteur public.
Concrètement, une GO est un document électronique attestant qu’une quantité définie de biométhane a été produite et injectée dans le réseau de gaz par une installation de production. Elle permet donc aux fournisseurs d’attribuer contractuellement une production d’énergie renouvelable à un consommateur, indépendamment du chemin physique suivi par le gaz dans les réseaux.

[A noter ] Le biométhane peut être utilisé comme carburant pour les véhicules fonctionnant aux GNV (Gaz Naturel Véhicules). Il alimente autobus, bennes à ordures, véhicules utilitaires et camions. On parle alors de bioGNV, une solution alternative aux carburants conventionnels: avec une absence de particules émises lors de la combustion et une très faible présence d’oxydes d’azote, le bioGNV contribue à améliorer la qualité de l’air et ainsi préserver la santé et l’environnement.