Vers une hausse du prix de l’électricité en 2021 ?

prix Electricité

Les prix des marchés de fourniture d’électricité pour 2021 ne sont pas encore connus, mais plusieurs facteurs laissent à penser qu’ils connaîtront très certainement une hausse.

  • La plus haute enchère de capacité depuis la mise en place du mécanisme

Le mécanisme de capacité, en vigueur depuis 2017, est une obligation imposée par l’Etat aux fournisseurs. Il vise à sécuriser l’approvisionnement en puissance électrique de la France, via l’achat par les fournisseurs de certificats de capacité à produire ou s’effacer. Le prix de référence des certificats de capacité (en €/kW) est déterminé via des enchères récurrentes. A sa mise en place en 2017, la capacité a représenté un surcoût moyen sur les factures d’environ +2€HT/MWh. La dernière enchère en date pour 2021 a atteint le prix record de 47€/kW… ce qui représenterait théoriquement un surcoût sur la facture de presque +10€HT/MWh si ce niveau se maintenait !

  • Un prix des Certificats d’Economie d’Energie (CEE) qui a doublé depuis 2018

Les obligations d’économies d’énergie imposées aux fournisseurs via le dispositif des CEE sont répercutées sur les factures des consommateurs. Ce prix sur vos factures est ainsi directement lié au cours de vente des CEE. Depuis le précédent marché du SIGERLy lancé en 2018, le cours des CEE a presque doublé… et la future période du dispositif imposée par l’Etat pourrait encore rehausser le niveau d’obligation des fournisseurs tirant encore davantage les prix à la hausse.

Pour voir le verre à moitié plein, rappelons qu’un cours élevé des CEE permet aussi d’obtenir davantage de subventions pour vos travaux de performance énergétique. Le service Conseil en Energie Partagé du SIGERLy peut vous accompagner pour vos travaux et la valorisation de vos CEE !

  • L’Accès Régulé à l’Energie Nucléaire Historique (ARENH) dans une phase d’incertitudes

Les quantités d’ARENH (produit régulé vendu à 42€/MWh) demandées par les fournisseurs ont subi ces dernières années plusieurs écrêtements du fait du développement de la concurrence chez les fournisseurs, conduisant à des hausses de prix. Il est fortement probable que l’année 2021 n’échappe pas à un nouvel écrêtement sans intervention de la part de l’Etat. Par ailleurs, l’avenir du mécanisme de l’ARENH est en cours de discussion entre la France et la Commission Européenne, avec à la clé de probables évolutions du tarif à la hausse dans les années à venir.

L’addition de ces facteurs amenuise considérablement la probabilité d’un prix stable entre 2020 et 2021, puisqu’il faudrait une baisse conséquente des cours boursiers de l’électricité pour compenser les hausses évoquées ci-dessus. 

Pour plus d’informations :

Les tarifs d’acheminement de l’électricité (TURPE HTA et BT) ont augmenté en moyenne de +2.75% au 1er août 2020