Coup de projecteur sur Saint-Germain-au-Mont-d’Or

Le SIGERLy finalise actuellement le SDAL (Schéma directeur d’aménagement lumière) de cette commune du nord de la Métropole. En attendant, de nombreux projets viennent d’être lancés pour une réalisation en 2022.
A la clé : remplacement de 135 points lumineux et modulation de l’intensité lumineuse, représentant plus de
12 000 € d’économies annuelles !

 

Avenue du deuxième Spahis

16 luminaires vont connaître un « retrofit » : leur enveloppe restera la même, mais l’intérieur sera remplacé par un plateau à technologie LED. Ce dernier est conçu de telle manière qu’il n’éclairera pas le ruisseau qui passe en contrebas et donc, n’impactera pas la faune et la flore qui en dépendent. En complément, l’intensité lumineuse sera abaissée de 22h à 5h.

> Economies : – 80 % de consommation, soit 1 690 € par an.

 

RD 51

48 points lumineux énergivores vont passer en LED avenues Louis Armand, Jacques Brel ainsi que sous le pont (les mâts et les crosses des lampadaires sont conservés). L’intensité lumineuse diminuera également de 22h à 5h.

> Economies : – 60 % de consommation, soit 4 390 € par an.

 

Chemin de la maintenue

28 luminaires seront entièrement renouvelés (matériel vétuste et sources lumineuses puissantes). De plus, 5 nouveaux luminaires seront installés sur un poteau béton, un mât sera renforcé pour installer un radar pédagogique près de l’école et 3 luminaires feront leur apparition sur le parking de l’école. Un abaissement de la luminosité sera mis en place de 22h à 5h.

> Economies (sur les luminaires remplacés) : – 60 % de consommation, soit 2 770 € par an.

 

Rue Gabriel Cordier

7 ensembles de luminaires vont être remplacés et la rue sera éteinte de 23h à 6h.

> Economies : – 86 % de consommation, soit 830 € par an.

 

Rue du 8 mai 1945

Des plateaux LED vont être installés dans les 30 luminaires 4 faces de la rue et l’intensité lumineuse sera réduite de 22h à 5h.

> Economies : – 66 % de consommation, soit 1830 € par an.

 

Rue de la tour

Un retrofit va être opéré sur les 6 luminaires à 4 faces de la rue (passage en LED). Cette évolution offrira un plus grand respect de la faune et de la flore, grâce à une température de couleur plus adaptée et l’extinction des luminaires de 23h à 6h, qui ne sera interrompue que par le déclenchement du système de détection, prochainement installé. En parallèle, la mise en lumière de l’église va être suspendue, jusqu’à la mise d’au point d’un dispositif moins énergivore.

> Economies : – 90 % de consommation, soit 1070 € par an.

 

A l’issue de toutes ces opérations, le parc de points lumineux de Saint-Germain-au-Mont-d’Or sera composé à plus de 38% d’éclairage LED.

 

 

Un engagement ambitieux

La commune de Saint-Germain-au-Mont-d’Or a décidé de se fixer des objectifs forts pour diminuer l’impact environnemental de son éclairage public. C’est pourquoi le SIGERLy a conçu un SDAL (Schéma directeur d’aménagement lumière) qui lui permettra d’aller au-delà des exigences règlementaires. Ainsi, alors que l’arrêté du 27 décembre 2018 fixe à 3 000 Kelvin la température de couleur maximum pour éclairer la voirie, Saint-Germain-au-Mont-d’Or a retenu une température de 2700 Kelvin, voire même 2200 Kelvin pour ses rues classées « naturel ». Ces choix, combinés à un abaissement de l’intensité lumineuse ou à une extinction totale, contribueront à préserver la biodiversité sur la commune.