#9 – Chaponost

Membre historique du SIGERLy, Chaponost adhère à tout le spectre de compétences du Syndicat. Un accompagnement précieux pour cette commune très engagée dans la transition écologique. Échange avec Damien Combet, le Maire de cette ville de 9 000 habitants.

 

Deux grands chantiers sont actuellement en cours côté éclairage public dans votre commune. Pouvez-vous nous en parler ?

 

Il y a bien sûr la mise en lumière de l’aqueduc, véritable symbole de Chaponost. Le SIGERLy nous accompagne depuis deux ans sur ce projet, qui se tient en parallèle de la restauration à proprement parler de l’ouvrage romain.

Il y a aussi le renouvellement intégral de notre parc d’éclairage public, débuté l’année dernière et qui s’achèvera en 2022. Tout le parc, soit 1 100 points lumineux, sera alors passé en LED. A travers cet investissement, nous allons non seulement réaliser des économies financières (de l’ordre de 79 000 € par an) mais surtout moins consommer d’énergie. Or, c’est l’un des axes majeurs de la démarche TEnTE (Territoire engagé dans la transition écologique) portée par l’ADEME, dans laquelle nous avons souhaité nous inscrire l’année dernière.

Rue Radix, l’éclairage public est passé en LED.

Aqueduc du Gier – ©Jean-Yves SOETINCK

 

 

 

 

 

 

 

Quels sont les autres leviers pour améliorer l’empreinte énergétique de Chaponost ?

Nous nous appuyons régulièrement sur l’expertise du service CEP. Il nous fournit par exemple un diagnostic annuel de nos consommations, ce qui nous permet d’identifier et de prioriser les actions à mener.

Par ailleurs, le SIGERLy supervise l’installation ou le remplacement d’équipements (chaudières, robinets thermostatiques…) dans nos bâtiments communaux, pour chauffer au plus juste.

L’une des thématiques centrales aujourd’hui pour Chaponost, c’est de prendre sa part dans la production d’énergies renouvelables, notamment d’origine solaire. Nous avons ainsi manifesté notre intérêt lorsque le SIGERLy a récemment évoqué sa volonté de créer des « grappes » de sites produisant de l’électricité renouvelable sur le territoire. Nous souhaitons développer le photovoltaïque sur Chaponost, avec un premier projet qui pourrait se concrétiser au niveau de notre salle omnisport (sur le toit ou sur le parking, via des ombrières).

La mobilité électrique est également un sujet sur lequel nous voulons avancer, c’est pourquoi nous attendons du SIGERLy qu’il nous accompagne sur le développement de bornes de recharge, notamment près de nos habitats collectifs.

Des robinets thermostatiques seront installés dans l’école de la Cordelière cette année.

La salle omnisport de Chaponost

 

 

 

 

 

 

Allez-vous de nouveau participer à l’événement La nuit est belle ?

Nous avons effectivement décidé de renouveler cette expérience où nous éteignons tout pour une nuit ! D’une façon plus générale, l’extinction de l’éclairage public est un sujet auquel nous réfléchissons, même si rien ne sera fait sans une concertation avec les habitants, pour ne pas négliger les aspects liés à la sécurité. En lançant cette réflexion, ce ne sont pas tant les économies qui nous intéressent mais bien la diminution de l’impact de l’éclairage public sur la biodiversité.

 

Côté dissimulation des réseaux, où en est Chaponost ?

Les réseaux aériens avenue André Devienne sont progressivement enfouis.

Dans notre commune, nous bénéficions d’un cadre de vie très agréable que nous souhaitons préserver au maximum. A ce titre, notre objectif est de réduire la présence des câbles aériens, qui défigurent un peu le paysage. Nous avons donc travaillé avec le SIGERLy pour rester sur notre lancée, en maintenant un fort investissement sur l’enfouissement des réseaux sans pour autant grever la fiscalité de nos concitoyens. Entre 2022 et 2023, 1,7 km de réseaux sera ainsi dissimulé.

 

Pour terminer, un mot sur votre collaboration avec le SIGERLy ?

Je pense que le transfert en 2018 de notre éclairage public au SIGERLy, la dernière compétence que nous ne lui avions pas encore confiée, veut tout dire ! Nous étions satisfaits de ce que le Syndicat nous apportait et souhaitions aller encore plus loin à ses côtés.

Nous apprécions beaucoup de pouvoir nous appuyer sur une expertise aussi pointue, que nous ne pourrions pas forcément avoir en interne, faute de moyens. Avec le SIGERLy, nous pouvons progresser concrètement sur nos sujets de transition écologique,  avec en prime, des interlocuteurs référents de qualité avec qui nous avons un très bon relationnel.