Récap : journée « effacement » au SIGERLy

Le vendredi 19 janvier, le SIGERLy organisait une journée thématique sur l’effacement électrique. Plusieurs intervenants se sont succédé afin de faire connaître les pistes de flexibilité, d’économies et même de rémunération envisageables sur les bâtiments tertiaires des communes. Retour sur les différentes interventions !

 

Avant de débuter, rappelons que la flexibilité du réseau électrique est la capacité des acteurs, producteurs ou consommateurs, à moduler volontairement la puissance d’un ou plusieurs sites, à la hausse ou à la baisse. Ces moyens flexibles sont indispensables pour assurer le bon fonctionnement du système électrique qui repose sur l’équilibre entre les injections d’électricité et les soutirages (source : CRE). Lorsqu’un consommateur réduit ou décale volontairement sa consommation d’électricité, on parle alors d’effacement électrique.

 

Marion Perrin – Chief development officer chez Energy Pool

Après avoir présenté son entreprise, spécialisée dans l’effacement électrique avant tout dans le secteur industriel, elle a expliqué comment fonctionnaient les services proposés par Energy Pool. Pour résumer, le client accepte de moduler ponctuellement sa consommation d’électricité pour soulager le système électrique et Energy Pool valorise cette flexibilité auprès du gestionnaire de réseau (RTE). Cela déclenche une rémunération. L’intérêt de passer par Energy Pool est qu’il agrège les volumes effacés de ses différents clients, optimisant pour chacun d’eux son potentiel et donc la rémunération atteignable.

Voir l’intervention

 

Mélanie Menand – Industry specialist chez Energy Pool

Elle a mené les audits « effacement » de sept bâtiments répartis dans quatre communes du SIGERLy (Villeurbanne, Caluire-et-Cuire, Décines-Charpieu et Meyzieu), dans le cadre d’Eff’acte. Elle a expliqué la méthodologie employée pour réaliser ces audits : questionnaire de préparation à l’audit selon la méthodologie GoFlex ; analyse des informations existantes ; visite de site et identification des équipements énergivores principaux ; étude de valorisation sur la base de l’historique de consommation, des prix de marché de l’électricité et des résultats des étapes précédentes ; utilisation de données de sous-comptage, confrontation des données aux estimations et estimation du potentiel flexible.

Les potentiels d’effacement des différents bâtiments audités dans les différentes communes du SIGERLy s’échelonnent de 7 à 71 %. Si tous les bâtiments sont agrégés, les revenus envisageables sur une année si l’effacement est pratiqué sont estimés entre 16 260 € et 18 455 €.

Voir l’intervention

Timothee David – Directeur des affaires publiques de RTE en Auvergne-Rhône-Alpes

Il a rappelé que le SIGERLy était signataire de la charte EcoWatt depuis 2022, avant de présenter le dispositif EcoWatt. Porté par RTE, en partenariat avec l’ADEME, ce dispositif citoyen permet aux français, entreprises et collectivités de consommer l’électricité au meilleur moment. Une véritable météo de l’électricité pour éviter le risque de coupure en décalant ou baissant la consommation électrique. Nouveauté : un nouvel indicateur s’affiche lorsque la production française d’électricité décarbonée (nucléaire et énergies renouvelables) couvre complètement la consommation attendue des Français. Timothee David a conclu en expliquant les raisons de s’engager à travers la charte EcoWatt, à l’instar du SIGERLy, et a indiqué que les partenaires EcoWatt avaient baissé leur consommation de 9% en moyenne et jusqu’à 12% en heures de pointe entre juin 2022 et juin 2023.

Voir l’intervention

Jean-Benoit Lafond – Consultant transformation de marché – énergie et performance d’usage

Il s’est attaché à présenter la plateforme GoFlex, dont l’objectif est d’accélérer la valorisation des gisements de flexibilité sur les marchés de capacités, en apportant un repère simple à toute la profession. Cette plateforme fait se rencontrer l’offre et la demande sur le marché de l’effacement et facilite la mise en œuvre des contrats de flexibilité. GoFlex s’appuie sur une méthodologie de référence, qui évalue simplement la capacité de flexibilité énergétique du bâtiment. Le résultat est traduit sous la forme d’une étiquette pour chaque bâtiment : une lettre qui va de A à D évaluant la qualité, la disponibilité et le traitement de la donnée ; une valeur en kW exprimant la puissance modulable réelle : un pourcentage traduisant l’effort consenti à la flexibilité.

Voir l’intervention

 

Lucy Howarth – Chargée de projet Cube Flex chez a4mt

Elle a présenté le concours Cube Flex, dont l’objectif est de réduire sa consommation électrique lors de tranches horaires critiques. Il s’agit donc d’identifier tous les gisements décalables, modulables ou effaçables entre 7h et 11h puis entre 18h et 20h. Déjà deux saisons se sont tenues. Durant la saison 2, 102 bâtiments ont participé, représentant 1500 000 m² et 32 structures. Lors du test EcoWatt du 30 novembre, 23,3% de baisse de consommation ont été atteints en heures de pointe.

Voir l’intervention

 

 

Cyril Chambe – Ingénieur énergie-climat-territoires au SIEL-TE

Il a présenté les actions mises en place dans son syndicat d’énergie, dans le cadre des journées tests EcoWatt et du concours Cube Flex. Lors de la journée du 19 décembre, 43,1 % d’économies sur la consommation d’énergie ont été atteints en heures de pointe. Si le décalage de la recharge des véhicules électriques a joué un rôle majeur dans cette réduction, de nombreuses autres actions ont été mises en place : limitation de l’utilisation de l’ascenseur et des machines à café / bouilloires, pas de charge de smartphones ou de PC, fermeture des locaux non utilisés, réduction du débit de ventilation, débranchement de certains équipements (frigos, micro-ondes, TV)… le tout accompagné par un travail de communication pour sensibiliser tous les agents.

Voir l’intervention

 

La matinée s’est terminée par la signature de la convention Eff’acte par Eric Perez, Président du SIGERLy et Guy Hourcabie, Vice-Président de la FNCCR.

 

L’après-midi, les participants ont visité le centre nautique Etienne Gagnaire, audité par Energy Pool dans le cadre d’Eff’acte.

Partager sur Facebook