Budget fourniture d’énergie : des hausses à anticiper pour 2022

Comme pour l’immense majorité des consommateurs, les membres du groupement d’achats d’énergie du SIGERLy ne seront pas épargnés par la hausse des prix de l’électricité et du gaz. On vous explique comment le syndicat gérera cet impact sur ses groupements d’achats.

Depuis plusieurs semaines, la hausse des prix de l’énergie fait les gros titres de l’actualité. Après avoir globalement chuté en 2020 du fait de la crise sanitaire, les prix de l’électricité et du gaz connaissent un rebond spectaculaire en 2021, qui s’est encore accentué depuis le début de l’été. Plusieurs facteurs cumulés expliquent ce contexte : augmentation de la demande mondiale en gaz du fait de la reprise économique, hausse du prix de la tonne de CO2 sur les marchés européens, faible niveau des stocks européens de gaz avant l’hiver, contexte géopolitique avec la Russie notamment, etc. Le prix de l’électricité étant intimement lié à celui du gaz, les deux énergies sont impactées.

Les prix de fourniture d’énergie du SIGERLy subiront en partie ces hausses. Rappelons toutefois que l’énergie en elle-même ne constitue qu’environ 1/3 de la facture TTC, les 2/3 restants étant constitués du coût d’utilisation des réseaux et de diverses taxes et contributions.

Budget gaz 2022 : la stratégie d’achat du syndicat limitera l’impact de la hausse des prix

Depuis début 2020, le SIGERLy a mis en place une stratégie d’achat de gaz permettant de réduire significativement le risque d’obtenir un prix de fourniture plus élevé que la moyenne des cours du gaz. Ainsi, pour l’année 2022, cette stratégie a permis d’acheter l’essentiel des volumes à fournir avant la hausse actuelle des cours. Le prix résultant restera néanmoins plus élevé que pour l’année 2021 pour 2 raisons :

  • Le prix de fourniture 2021 était déjà à un niveau historiquement très bas du fait de la crise sanitaire ;
  • A partir du 1er janvier 2022, le gouvernement a choisi de rehausser significativement les obligations d’économies d’énergies imposées aux fournisseurs de gaz, qui répercutent leurs obligations sur leurs clients.

En moyenne, il faudra ainsi prévoir une hausse de l’ordre de + 8% sur la facture TTC de gaz en 2022 par rapport à 2021.

Budget électricité 2022 : encore beaucoup d’incertitudes sur le niveau des hausses

Côté fourniture d’électricité, les tarifs 2022 ne seront pas connus avant mi-décembre du fait de plusieurs mécanismes tarifaires complexes qui ne seront pas détaillés dans cet article (en particulier l’Accès Régulé à l’Electricité Nucléaire Historique – ARENH, et le mécanisme de capacité).

De manière simplificatrice, les fournisseurs du SIGERLy vont devoir acheter un complément d’électricité sur le marché de gros durant la première quinzaine de décembre. Or, à ce stade, ni le volume exact à acheter, ni le prix de l’électricité durant cette période ne sont connus.

Avec la flambée des cours de ces dernières semaines, il est toutefois quasi certain que le prix de l’électricité complémentaire à acheter en décembre atteigne des niveaux record. Plus ce niveau sera élevé, plus le tarif 2022 sera impacté à la hausse. Sans rentrer plus dans le détail, le mécanisme en cause est l’écrêtement du produit ARENH, et concerne chaque année l’immense majorité des acheteurs d’électricité en France depuis fin 2018. À noter cependant que les années précédentes, le prix boursier de l’électricité étant beaucoup plus bas au mois de décembre (cf. graphique ci-dessous) l’impact de cet écrêtement s’avérait moindre sur le prix.historique du prix de gros de l'électricité en 10 ans

Dans le pire des scénarios, les tarifs en 2022 pourraient bondir de plus de 30% sur la facture TTC.

Le SIGERLy restera attentif aux évolutions pour limiter cette hausse. 

Pour plus de détail, nous vous proposons de suivre ce lien sur le mécanisme de l’ARENH.