Comprendre la hausse des prix de l’énergie

 

Le 8 mars 2022, le SIGERLy organisait un webinaire à destination des communes adhérentes au groupement d’achat d’énergie. Objectif : faire un point sur l’augmentation des prix de gros des énergies et analyser son impact sur les marchés du SIGERLy. En voici un résumé.

 

Difficile de ne pas en avoir entendu parler : les prix de l’électricité et du gaz connaissent une hausse spectaculaire depuis plusieurs mois. Si les tarifs avaient atteint un minimum historique en 2020 (notamment en raison de la crise sanitaire et d’un hiver doux), l’augmentation amorcée en 2021 traduit bien plus qu’un rattrapage. Plusieurs facteurs expliquent cette explosion des prix boursiers.

La conjonction inédite de toutes ces variables a conduit à une flambée exceptionnelle des cours boursiers du gaz et de l’électricité.

 

 

Quelles solutions pour limiter ces hausses ?

Le « bouclier tarifaire »

Devant cette situation extraordinaire, le gouvernement a mis en place un « bouclier tarifaire » sur les énergies.

Concernant le gaz, le tarif réglementé de vente a été gelé (octobre 2021) et un dispositif de compensation pour les offres de marchés a été déployé. Toutefois, ces mesures s’appliquent uniquement pour les ménages, excluant de fait les collectivités.

Pour l’électricité en revanche, deux dispositions auront un impact baissier sur le prix payé par les collectivités :

  • la baisse de la Taxe intérieure sur la consommation finale d’électricité (TICFE ou CSPE) depuis le 1er février pour une durée d’un an
    • Sites ≤ 36 kVA : passage de 25,8 à1€ HT/MWh
    • 36 kVA < Sites < 250 kVA : passage de 23,6 à 1€ HT/MWh
    • Sites > 250 kVA : passage de 22,5 à 0,5€ HT/MWh
  • l’augmentation du volume de l’ARENH cédé par EDF aux fournisseurs alternatifs pour 2022
    • + 20 TWh du 1er avril au 31 décembre 2022 qui s’ajoutent à l’enveloppe habituelle de 100 TWh, à un prix révisé de 46,2€ HT/MWh (au lieu de 42€ HT/MWh).

Le prix de l’électricité va donc mécaniquement décroître au cours de 2022, même s’il est difficile d’évaluer à ce stade l’impact exact des 20 TWh additionnels d’ARENH pour les collectivités. Une révision de tarif sera opérée dans le cadre du groupement d’achat.

 

L’action du SIGERLy

Pour les communes adhérentes au groupement d’achat d’énergies du SIGERLy, la stratégie d’achat adoptée par le Syndicat constitue également un rempart à l’explosion des prix.

Ainsi, pour le gaz, la hausse sera contenue à 8 % TTC pour 2022 et environ 14 % TC pour 2023. L’achat de volumes par « blocs » étalés dans le temps avant le début de la fourniture effective a permis de se procurer le gaz aux moments les plus propices et surtout, avant l’envolée des prix du 2e semestre 2021. Si le SIGERLy avait acheté son gaz 2022 en décembre 2021, la hausse du prix du gaz aurait été de 200 % pour les communes !

Concernant l’électricité, les accords-cadres lancés en 2018 sont applicables jusqu’à fin 2022. Les prix seront ainsi essentiellement dépendants :

  • des dispositifs décidés au niveau national (décrits plus haut), qui contribueront à sa baisse ;
  • des écrêtements de l’ARENH, qui contribueront à sa hausse, malgré les 20 TWh additionnels. A titre d’exemple, pour 2022, la Commission de régulation de l’énergie (CRE) a ainsi annoncé que les demandes des fournisseurs atteignaient 160,05 TWh, soit plus de 60 TWh au-dessus du plafond habituel.

A partir de 2023 pour l’électricité et 2024 pour le gaz, de nouveaux marchés seront en vigueur. Même si le SIGERLy poursuivra sa stratégie d’achat par blocs de façon anticipée pour le gaz et l’adoptera aussi pour l’électricité, cela ne suffira probablement pas à stopper la hausse des prix des énergies. D’une part, les tensions internationales risquent d’engendrer une longue période de tarifs énergétiques élevés ; d’autre part, les fournisseurs d’énergie auront probablement tendance à augmenter leurs tarifs, pour parer à de nouvelles déconvenues. La situation très défavorable que nous connaissons actuellement ne pourrait donc pas prendre fin dans un avenir proche…

 

 

Energie non consommée = énergie non payée !

Une solution demeure pour limiter l’impact des hausses du prix de l’énergie sur sa commune : réduire sa consommation. Accompagnement pour mener des travaux de rénovation énergétique, valorisation des CEE, suivi de consommations, le service CEP du SIGERLy peut vous accompagner dans votre démarche de maîtrise de consommation énergétique.

Vous souhaitez en savoir plus ? Contactez le service CEP !

 

> En savoir plus sur l’ARENH