Bornes de recharge : le SIGERLy consulte les acteurs du territoire

Une démarche de concertation vient d’être lancée par le SIGERLy. Objectif : identifier les zones où déployer des bornes de recharge pour véhicules électriques ouvertes au public, sur le territoire des 8 communes hors Métropole de Lyon.

 

Parmi les communes adhérentes au SIGERLy, 8 d’entre elles (Brignais, Chaponost, Chasselay, Communay, Millery, Saint-Symphorien-d’Ozon, Ternay et Vourles) se trouvent en dehors du territoire de la Métropole de Lyon. Elles ne peuvent donc pas bénéficier de son plan de déploiement de bornes de recharge publiques.

Or, même si la grande majorité des recharges sont aujourd’hui réalisées soit à domicile, soit sur le lieu de travail, les points de recharge ouverts au public sont indispensables pour soutenir la croissance de la mobilité électrique et pallier les carences de l’offre privée.

 

Source : Element Energy

 

C’est pourquoi, lors du comité du 15 décembre 2021, le SIGERLy s’est doté de la compétence IRVE (Infrastructures de recharge de véhicule électrique), afin d’être en mesure d’accompagner ces 8 communes sur cette thématique.

 

Le SDIRVE : un outil au service de la cohérence territoriale

Le Syndicat a décidé d’élaborer un SDIRVE (Schéma directeur des infrastructures de recharges de véhicules électriques), qui priorisera l’action des autorités locales afin de parvenir à une offre de recharge pour le trafic local et de transit. Il comprend :

  • un diagnostic,
  • un projet de développement des bornes avec des objectifs chiffrés,
  • un calendrier de mise en œuvre précisant les ressources à mobiliser,
  • un dispositif de suivi et d’évaluation.

Sa mise en œuvre doit permettre au SIGERLy de proposer une offre pertinente en matière de points de recharge sur les 8 communes concernées.

Dans le but de mutualiser les expériences et favoriser un développement cohérent à plus grande échelle, le SIGERLy s’est regroupé avec 13 autres syndicats d’énergie situés dans les régions Auvergne-Rhône-Alpes et PACA, qui souhaitent également concevoir un SDIRVE. Les 14 syndicats sont accompagnés par le groupement Systra – Element Energy.

 

Un contexte dynamique

La construction du schéma directeur a débuté avec un état des lieux du marché de la mobilité électrique. Plusieurs constats ont pu être tirés :

  • une forte croissance des ventes de voitures électriques rechargeables (en Auvergne-Rhône-Alpes, + 39 % pour les voitures électriques à batterie entre 2020 et 2021, soit quasiment 6 000 véhicules supplémentaires) ;
  • une accélération significative des déploiements de points de charge ouverts au public en France.

Source : Element Energy

 

Sur les plus de 57 000 bornes françaises ouvertes au public :

  • 6 565 se trouvent en Auvergne-Rhône-Alpes ;
  • 1 874 dans le Rhône ;
  • 10 dans les 8 communes accompagnées par le SIGERLy.

A noter que l’on recense plus de 1 100 véhicules électriques à batterie ou hybrides dans ces 8 communes.

 

Place au dialogue

Maintenant, l’heure est à la concertation afin de recueillir les besoins des différents acteurs du territoire. La démarche a débuté le 6 mai 2022 auprès des acteurs publics locaux (EPCI, Département, Région), à qui le SIGERLy a demandé de cibler les zones qui leur semblent stratégiques pour le déploiement d’IRVE ouvertes au public.

Les acteurs institutionnels et privés du secteur de l’énergie et de la mobilité (comme Enedis en tant que gestionnaire de réseau de distribution d’électricité, les opérateurs d’IRVE, les concessionnaires autoroutiers…) seront aussi très prochainement consultés.

A l’issue de cette phase d’échanges, et à l’aune de ceux-ci, une stratégie sera élaborée avec pour objectif d’assurer un déploiement pertinent des infrastructures de recharge sous maîtrise d’ouvrage publique et privée, afin de répartir au mieux l’effort de déploiement et de créer l’offre la plus large possible pour les usagers.

Le SDIRVE finalisé devrait être déposé en préfecture avant la fin de l’année.