Bâtiments publics : la bonne température, au bon moment, au bon endroit

Chauffer juste est une problématique centrale pour les communes, et ce plus que jamais en raison du contexte énergétique. Pour les aider à réguler finement leur chauffage, le SIGERLy leur propose une étude et un plan d’actions sur-mesure.

 

Gérer efficacement le système de chauffage de ses bâtiments communaux n’est pas chose aisée. Tout d’abord, les plannings d’utilisation des sites ne sont pas toujours bien connus, notamment en raison de leur complexité : multiplicité d’acteurs, variation de l’occupation selon la période de l’année, utilisation du bâtiment non homogène (par exemple, le Dojo d’un gymnase peut accueillir un cours de judo, alors que la salle de gymnastique à côté est vide)…

D’autre part, la consigne de régulation de chauffage est souvent distincte de la température effectivement mesurée à l’intérieur des locaux (en raison d’un réglage pas ou plus adapté). Sans compter la différence entre température ambiante et température ressentie (sur laquelle influent les parois froides et « l’air » soufflé par les systèmes de chauffe).

Résultat : le chauffage, mal adapté aux usages et mal réglé, est à l’origine de consommations importantes et non nécessaires d’énergie.

 

État des lieux, analyse, action

Le service CEP du SIGERLy a mis en place une méthodologie pour remédier à cette difficulté.

Étape 1

Récupération du planning d’utilisation hebdomadaire des sites concernés ainsi que des périodes où ils ne sont pas occupés (comme les vacances scolaires). Si ces données ne sont pas disponibles ou partielles, le SIGERLy se chargera du recueil des informations.

 

 

 

Étape 2

Récupération des consignes de régulation de chauffage théoriques du contrat d’exploitation (NB : lorsque le SIGERLy suit les contrats de la commune, il a déjà connaissance de ces données).

 

 

 

 

Étape 3

Visite sur site en période de chauffe, au cours de laquelle le SIGERLy :

🔹 étudie les équipements de chauffage / ventilation afin de vérifier les paramètres réels de régulation (si possible en présence de l’exploitant),

🔹 pose de sondes de température dans les zones prioritaires de chaque bâtiment et à l’extérieur.

 

 

 

Étape 4

Durant 2 à 3 semaines, le SIGERLy enregistre à distance les températures, grâce aux sondes connectées. Il vient ensuite les récupérer sur si

 

 

 

Étape 5

Le SIGERLy réalise un rapport qui analyse les températures et préconise des changements de consignes de régulation de chauffage.

 

 

 

Cet accompagnement est ouvert aux communes ayant souscrit au niveau 3 de notre offre CEP. Intéressé ? Contactez votre référent CEP !

 

 

 

Rappel : les préconisations de l’État en matière de chauffage

La circulaire n° 6343-SG du 13 avril 2022 fixe notamment les consignes suivantes :

🔹 19°C pour les locaux à usage d’habitation, d’enseignement, de bureaux ou recevant du public,

🔹 minimum moins 2°C, en cas d’inoccupation quotidienne nocturne ;

🔹 maximum 16°C lorsque la durée d’inoccupation est égale ou supérieure à 24h et inférieure à 48h ;

🔹 maximum 8°C lorsque la durée d’inoccupation est égale ou supérieure à 48h.

 

 

Partager sur Facebook